5 Février 2019

Pas besoin de lettre ni de débat pour augmenter le smic et les salaires…
Disons-le au gouvernement et au patronat.

La FSU, Sud-Solidaires et les gilets jaunes de La Rochelle ont décidé de s’associer à l’appel de la CGT, pour la journée interprofessionnelle de grève et de manifestation du mardi 05 février 2019.

Avec la CGT 17 tous ensemble dans l’action le 5 février 2019

LA ROCHELLE14 HPLACE DE VERDUN
SAINTES11 HPALAIS DE JUSTICE
ROCHEFORT10 H 30PLACE COLBERT

—————————————————–

31 JANVIER 2019

La réponse des retraités au Président de la République
“Reprenez vos cadeaux !”
Rendez nous notre pouvoir d’achat !

Concrètement, les retraités exigent :

“Reprenez vos cadeaux !” Rendez nous notre pouvoir d’achat !

  • l’annulation de la hausse de la CSG pour tous les retraités
  • la revalorisation des pensions, conformément au code de la sécurité sociale, à la hauteur de l’inflation : 1,7 % pour 2018
  • le retour à l’indexation sur les salaires
  • le maintien de la pension de réversion selon les modes de calcul actuel

Et pour équilibrer le budget de l’Etat :

  • rétablissement de l’ISF, de la taxation des dividendes, de l’impôt progressif 
  • suppression du CICE et des exonérations de cotisations patronales  éradication de la fraude et de l’évasion fiscale.

le 31 janvier nous invitons les retraités, à se rassembler massivement à :

LA ROCHELLE – 10 H 30 – PLACE DE VERDUN
SAINTES – 10 H 30 – PALAIS DE JUSTICE
ROCHEFORT – 10 H 30 – PLACE COLBERT

——————————————————–

Réunions publiques d’information parents-enseignants

Réforme Blanquer : la réforme des lycées dont personne ne veut !
venez découvrir pourquoi

  • Royan, le 29 janvier, Maison des Associations de 18 h 30 à 20 h
  • Saintes le 30 janvier, Salle Saintonge de 18 h à 20 h

——————————————————

Enseignants, élèves, parents, RELEVONS LA TETE !

Les réformes du lycée général et de la voie professionnelle sont nuisibles ! En collège, ça va exploser !

Elles n’apportent que des dégradations au parcours éducatif des élèves, aggravent les conditions de travail des enseignants et d’apprentissage des élèves et déstructurent encore plus le système scolaire.

Le JEUDI 24 JANVIER 2019, rassemblement Place de Verdun à La Rochelle

Manifestation jusqu’à la DSDEN devant laquelle un cercueil sera déposé, pour symboliser l’enterrement de l’Education Nationale.

De 18h30 à 20h : Salle de l’Oratoire – réunion publique à l’adresse des parents d’élèves de collèges et de lycées organisée par le SNES-FSU 17 et la CGTEduc’Action 17, en collaboration avec la FCPE 17. Il s’agit de fournir aux parents des éléments de décryptage de ces réformes et de sortir du discours lénifiant de ministre et de la hiérarchie.

————————————————–

Appel samedi 12 janvier 2019

L’union départementale CGT appelle tous les syndicats, les syndiqués à participer au côté des gilets jaunes au rassemblement organisé le samedi 12 janvier à 14 h Place de Verdun

 

Il est urgent que tous nos syndicats rentrent dans la lutte au côté des gilets jaunes.

Il est urgent de montrer à ce gouvernement que notre organisation doit être au côté des salariés, des retraités, des privés d’emploi, qu’ils soient revêtus d’un gilet jaune, rouge, ou pas.

Notre travail, à nous, syndicalistes c’est de permettre aux salariés dans les entreprises, les services, les établissements publics, privés de pouvoir s’organiser et décider d’appeler à la grève.

Oui il est urgent d’organiser des assemblées générales pour que les salariés se prononcent sur cette possibilité de prolonger cette lutte des gilets jaunes, dans les entreprises et gagner tous ensemble sur les revendications qui nous sont communes telles que :

  • La diminution de la TVA sur les produits de 1ère nécessité
  • Le rétablissement de l’ISF
  • Hausse de tous les salaires, des retraités et des minima sociaux
  • L’accès à la santé et aux soins pour tous
  • Une fiscalité équitable pour la population mais aussi pour les PME et PMI
  • Le développement des services publics (hôpitaux ; crèches ; écoles ; transport, etc..

Tous ensemble, SAMEDI 12 JANVIER 2019 à 14 heures PLACE DE VERDUN

Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse (Nelson Mandela)

Alors venez nombreux

———————————————————

EHPAD de Néré

L’ehpad de la Chatellenie a connu quatre directrices en quatre ans

Envoyer

La maison de retraite de Néré, près de Saint-Jean-d’Angély, a été mise sous tutelle par l’Agence Régionale de Santé, à la suite de plaintes sur de mauvaises conditions de travail et des tensions internes, remontées par la CGT. Le syndicat met en cause la maire de la commune.

La situation de crise de l’Ehpad de La Châtellenie, à Néré, petite commune à l’est de Saint-Jean- d’Angély, a connu un nouveau tournant. Mercredi 19 décembre, l’Agence Régionale de Santé a décidé de mettre sous administration provisoire la maison de retraite médicalisée, à la suite de fortes tensions internes et à de possibles dysfonctionnements.

Des dysfonctionnements qui ont été dénoncés par une partie des salariés.

La CGT, qui a alerté l’ARS, organisait une grève, ce vendredi, pour tenter d’attirer l’attention sur les problèmes de sous- effectifs, lourds de conséquences pour les résidents.
Nous revendiquons simplement que soit pris en compte notre souffrance. Le planning actuel a été fait pour sept personnes, alors que la plupart du temps nous exerçons le travail à cinq. Donc bien sûr il y a des répercussions sur la prise en charge des résidents, et notamment des plus dépendants : pas de douche, confinement au lit…

Le début de l’histoire chaotique de la gestion de l’établissement ne date pas d’hier. En quatre ans, la direction a changé quatre fois. Pour les familles des résidents, il est temps d’agir :
Ma mère a 99 ans. Elle en est rendue aux couches, il faut la coucher, la faire manger… et pour tout ça, il faut du personnel !

Pour la CGT, le problème vient de la gestion du Centre Communal d’Action Sociale. À sa tête, la maire du village, propriétaire également de la pharmacie. Le syndicat s’interroge sur les pratiques de l’élue : “C’est curieux d’être tout ça à la fois : maire, présidente du CCAS, propriétaire d’une pharmacie, qui facture ses services à cette maison de retraite. Les conditions sont réunies pour voir apparaître un conflit d’intérêt.”

La maire n’a pas souhaité répondre à nos questions.

Le reportage d’Alain Darrigrand, Franck Levasseur, et Carine Grivet
Pour l’instant, l’Ehpad est géré par la directrice de l’hôpital de Saintes, en attendant la suite des évènements.

Lien vers la vidéo : https://youtu.be/K3DY2Je4Bhg