1er mai 2022

Agir pour le progrès social et la paix

4 rassemblements sur notre département :

LA ROCHELLE10 H 30Place de Verdun
SAINTES10 H 30Palais de Justice
ROCHEFORT10 H 30Place Colbert
JONZAC10 H 30Jardin Public

8 mars 2022

GREVE FEMINISTE

8 MARSLA ROCHELLE17 HStatue Duperré
12 MARSSAINTES14 HPalais de Justice

——————————————

27 janvier 2022

 POUR NOS SALAIRES, NOS PENSIONS, NOS EMPLOIS,

Nos organisations exigent donc :

 • L’augmentation des salaires dans le Privé et plus particulièrement le SMIC ; le dégel du point d’indice et la revalorisation des traitements dans les trois versants de la Fonction Publique.

• La revalorisation des pensions, des retraites de base, et des retraites complémentaires.

•  L’abandon définitif du projet de réforme régressive des retraites et l’abrogation de la loi sur l’assurance chômage.

•   L’égalité salariale et professionnelle femmes/hommes.

• La conditionnalité des aides publiques selon des normes sociales et environnementales permettant de préserver et de créer des emplois.

• Un coup d’arrêt à la précarisation de l’emploi et à la précarité des jeunes en formation et une réforme ambitieuse des bourses.

LA ROCHELLE14 HPlace de Verdun
SAINTES10 H 30Palais de Justice
ROCHEFORT10 H 30Place Colbert
JONZAC10 H 30Palais de Justice

———————————–

25 NOVEMBRE 2021

STOP aux violences sexuelles et sexistes

25 novembre 2021 à 18 h 30 – Place de Verdun

À l’occasion du 25 novembre la CGT organise des actions sur les lieux de travail pour interpeller le patronat et exiger la mise en place de mesures pour mettre fin aux violences sexistes et sexuelles au travail.

Un phénomène d’ampleur :

· 80% des femmes sont victimes de sexisme au travail ;

· 30% de harcèlement sexuel au travail ;

· Chaque jour, 10 viols ou tentatives de viols se produisent sur un lieu de travail.

Ces violences infériorisent les femmes remettent en cause leurs droits fondamentaux, au travail, à la dignité et à une carrière professionnelle, elles sont infligées à toutes celles et ceux qui refusent l’assignation à leur genre et pénalisent également les personnes LGBTIQ+.

Pourtant, plus de 80% des entreprises n’ont toujours pas de plan de prévention et c’est toujours la double peine pour les victimes qui, quand elles dénoncent les faits, sont déplacées, placardisées voire licenciées.

La CGT exige des mesures concrètes et contraignantes pour mettre fin aux violences au travail et, notamment :

· L’obligation de former les manageurs et les RH et de sensibiliser chaque année les salarié.e.s ;

· Des sanctions pour les entreprises qui ne négocient pas de plan de prévention avec les syndicats ;

· Des droits pour protéger les victimes de violences conjugales : 10 jours d’absences rémunérées pour faire ses démarches, droit à mobilité géographique et fonctionnelle, interdiction de licenciement ;

· Des moyens pour accompagner les victimes en renforçant les prérogatives des référent.e.s du personnel et en permettant aux conseillers du salarié.e.s d’intervenir dans les entreprises dans lesquelles il n’y a pas de représentant.e.s du personnel.

Alors que ces mesures sont prévues dans la convention et la recommandation de l’OIT contre les violences au travail que la France vient de ratifier, le gouvernement refuse de les mettre en place. La CGT regrette cette ratification a minima qui ne permettra pas de changer la donne pour les salarié.e.s

La mobilisation syndicale change la donne, depuis 2014, la mobilisation de la CGT contre les violences sexistes et sexuelles a permis de gagner des avancées dans de nombreuses entreprises et secteurs. Chaque année, la CGT forme plus de 200 militant.e.s pour tenir des permanences d’accueil et de défense des victimes.

La CGT, qui revendique un syndicalisme féministe, s’est dotée depuis 5 ans d’une cellule de veille interne pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles. 

La CGT est déterminée à continuer à développer et amplifier ce travail pour garantir enfin l’égalité entre les femmes et les hommes, au travail, dans la vie et dans l’organisation syndicale !

————————————————————-

5 OCTOBRE 2021

IMPOSONS NOS REVENDICATIONS

Pour le progrès social, organisons nous, rassemblons nous et MOBILISONS NOUS !

LA ROCHELLE 10 H 30 Place de la Motte Rouge
SAINTES 10 H 30 Palais de Justice
JONZAC 17 H 30 Sous-préfecture

———————————–

23 septembre 2021

Pour un plan d’urgence dans l’Education, pour les postes, les salaires, l’amélioration des conditions de travail

2 rassemblements :

LA ROCHELLE10 H 30Hôtel de Ville
SAINTES10 H 30Palais de Justice

——————————————–