18 décembre 2018

Depuis des années les retraités sont montrés du doigt, les dirigeants de notre pays les traitent de nantis, d’égoïstes et s’attaquent à leur pouvoir d’achat en augmentant la CSG, en bloquant l’augmentation de leurs pensions, en s’attaquant à leur droit à se soigner, etc…

A plusieurs reprises, à l’appel de 9 organisations de retraités, plusieurs dizaines de milliers d’entre eux sont descendus massivement dans les rues de notre pays. Cela n’a pas suffi à faire reculer le gouvernement mais ils ne renonceront pas car ils sont de plus en plus nombreux à vouloir agir.

Rendez-vous devant les permanences des députés de Charente-Maritime à 11 heures :

• La Rochelle : 12 ter Rue Villeneuve
• Saintes : 1A Rue St Macoult
• Rochefort : 11 Rue Grimaux

Appel des 9 organisations de retraités

——————————————————————————–

Journée d’action 14 décembre 2018

Communiqué et appel de l’union Départementale CGT 17

Le Comité général réuni le 5 décembre 2018 à Rochefort décide :

  •  de la tenue d’assemblées générales dans les entreprises et les administrations pour élaborer des cahiers revendicatifs et décider des appels à la grève
  • d’appeler l’ensemble des syndiqués, salariés du privé et du public, privés d’emploi et retraités, à se mobiliser et à porter nos revendications, aux côtés des gilets jaunes
  • d’organiser le 14 décembre 2018 sur tout le territoire des unions locales, des rassemblements avec manifestations et interpellations des pouvoirs publics. Ce jour-là se tiendra l’instance chargée de revaloriser (ou pas..) le SMIC.

Soyons nombreuses et nombreux à participer aux manifestations sur notre département :

10 h – Place de la Motte Rouge à La Rochelle

10 h 30 – Place Colbert à Rochefort

10 h 30 – Palais de Justice à Saintes

10 h 30 – Jardin Public à Jonzac

14 h – Rond-Point Caserne des Pompiers à Royan

La peur est en train de changer de camp, la rue gronde, nous devons tous participer à l’amplification du mouvement.

Camarades, il n’y a pas de victoire sans lutte.

Agissons et gagnons tous ensemble !

Communiqué et appel de l’Union Départementale  CGT 17

——————————————————

1er DECEMBRE 2018

URGENCE

Salaires – Emploi et Justice sociale

Depuis l’annonce de la hausse du prix du carburant, la colère des citoyens s’exprime. Cette colère est légitime et la CGT la partage. Notre syndicat a été de tous les combats pour permettre à tous de vivre dignement.

La journée du 1er décembre, était déjà annoncée depuis plusieurs mois par notre organisation. Elle s’inscrit dans un processus de mobilisation en direction des privés d’emploi et des salariés précaires. C’est pourquoi, l’UD CGT appelle tous les salariés actifs et retraités à se joindre aux rassemblements organisés dans le département.

LA ROCHELLE 11 H PLACE DE VERDUN
ROCHEFORT 10 H 30 PLACE JEAN-LOUIS FROT

Tract 1er décembre 2018

Pétition

—————————————————————————————————-

Journée d’étude « retraites »

L’UD organise 2 journées d’études « Projet de loi-cadre sur la réforme des retraites et notre démarche revendicative CGT »

  • le 27 novembre 2018 à Rochefort – salle CMCAS (EDF) – 186 Bld Pouzet
  • CIBLE : les syndicats des territoires de La Rochelle – Rochefort – Surgères – Marennes-Oléron, les UL(s), USR, USD, CSD
  • le 11 décembre à Saintes – salle de l’UL – 1, Rue Louis Sercan
  • CIBLE : les syndicats des territoires de Saintes – Jonzac – Royan – St Jean d’Angély, les UL(s), USR, USD, CSD

ACCUEIL : 8 h 30 – début des travaux 9 h – fin des travaux 17 h

Le matin : décryptage « structure du système français de retraite » avec historique et enjeux

L’après-midi : projet de loi pour un régime universel de retraite par points

> INTERVENANT : camarade de l’activité retraite prévoyance confédérale et membres du bureau UD 17

>Les salles peuvent accueillir entre 60/ 80 personnes, repas sur place par traiteur (participation de 7 €)

Nous vous demandons de nous retourner la fiche d’inscription ci-dessous.

Fiche d’inscription journée d’étude retraites

———————————————-

Journée d’étude « jeunes une priorité syndicale » 9 novembre 2018

Les délégués au 60ème congrès de l’Union Départementale, ont  voté une motion portant l’exigence de réunir avant la fin de l’année les jeunes syndiqués du département (18 – 35 ans).

Nous avons besoin de mieux comprendre leurs attentes, leurs préoccupations et comment travailler ensemble aux évolutions à opérer dans la CGT, en matière d’accueil dans l’entreprise, d’outils de communication. Mais également, les dispositifs à mettre en place pour la continuité syndicale en raison de la mobilité professionnelle, géographique.

Nous devons vraiment discuter avec les jeunes, aller vers eux, prendre en compte leur vision des choses, leur laisser la possibilité de donner leur avis et d’être décisionnaire dans l’activité syndicale.

Le syndicalisme envers les jeunes doit impérativement changer, sans quoi notre organisation syndicale ne pourra pas perdurer et évoluer au même rythme que la société.

Ils ont toute leur place dans la CGT, mais encore faut-il les organiser.

Cette rencontre aura lieu le vendredi 9 novembre 2018 à ROCHEFORT (salle SLV- EDF) 185, Boulevard Pouzet de 13h30 à 18h00 en présence de Gilles Bompard du collectif jeune confédéral, (elle sera suivi d’un repas convivial).

Afin de faciliter au maximum la présence de jeunes, l’UD organise cette conférence sous forme d’une journée d’étude.

Pensez à :

  • Poser un congé d’absence pour formation économique sociale et syndicale (modèle en pièce jointe à compléter et signer) à donner à votre employeur avant le 8 octobre 2018
  • Ou poser des heures de délégation pour celles et ceux qui en bénéficient.

Pour des raisons organisationnelles, vous trouverez ci-joint un bulletin d’inscription à nous retourner avant le 6 novembre 2018.

Faisons de cette journée une première réussite à ce projet de déploiement. Nous comptons sur vous pour transmettre à tous vos jeunes syndiqués cette invitation.

Bulletin d’inscription à télécharger

situation délicate à la RTCR

Les 19, 20 et 21 septembre 2018 un mouvement de grève bloquant le dépôt RTCR de Lagord a fortement perturbé le réseau de transport urbain YELO  de la CDA Rochelaise. Une procédure disciplinaire contre un conducteur au motif du non-respect des règles de sécurité lors d’un incident avec un usager a mis le feu aux poudres mobilisant plus des trois quarts des collègues.

Cette situation a été ressentie comme injuste en impulsant une  solidarité, chacun se sentant concerné par une situation courante catalysant tous les ressentiments accumulés.

Depuis 2015 avec la réforme voulue par la CDA pour faire des économies et rationaliser l’offre de transport les conditions de travail des salariés se sont fortement dégradées provoquant un ras le bol général et une réelle souffrance au travail. Des cadences resserrées au plus juste, des temps sur ligne à rallonge, une offre étendue du matin au soir qui fait souffrir les hommes et le matériel,… tout a été fait pour créer une tension de plus en plus en plus importante qui ne demandait qu’à exploser. Outre la perte des Accords de 1983, le service Exploitation est soumis à un rythme de travail intense, à des travaux et des déviations, ce qui génère des retards conséquents et des pauses rognées. Sans compter un dépôt vétuste, 10 ans de moyenne d’âge du parc, un manque de poste de travail, une absence totale de préventif, générant de mauvaises conditions de travail.

après des négociations, un accord a été trouvé afin d’améliorer la situation et notamment d’adapter les horaires mais le syndicat CGT doit rester vigilant.