RETRAITES

Le 49-3 un aveu de faiblesse

APRÈS AVOIR MÉPRISÉ la majorité de l’opinion publique et les organisations syndicales, ce sont aujourd’hui les parlementaires que le gouvernement méprise. Une seule réponse s’impose : la mobilisation

LA ROCHELLE11 HDevant la Préfecture
(Rue Réaumur)
SAINTES18 HDevant le Palais de Justice

——————————————————————————————————————–