27 SEPTEMBRE 2018

RÉFORME DE LA VOIE PRO : CATASTROPHE CONFIRMÉE

Dans le cadre de l’appel intersyndical national, les organisations syndicales de l’éducation de Charente Maritime, la CGT Education, le SNUEP-FSU, et le SNEP-FSU,  appellent les personnels des lycées professionnels à se rassembler le JEUDI 27 septembre à 18 h, place Verdun, à La Rochelle, toutes et tous habillés de noir, pour exprimer leur opposition à la réforme de la voie professionnelle qui entrera en vigueur à la rentrée 2019.

 Cette réforme prévoit :

Une réduction drastique du temps de formation dans certaines disciplines : Les horaires élèves d’enseignement hebdomadaire en bac pro vont passer de 34h en moyenne à 30h : En bac pro, selon les grilles actuelles, c’est 9 à 11 semaines de moins d’enseignement.

En plus de supprimer des postes, l’appauvrissement des enseignements disciplinaires notamment en matières générales va creuser encore plus le fossé entre le Bac Pro et les poursuites d’étude ;

Le choix de la spécialité ne se fera plus qu’en fin de seconde: les élèves choisiront à la fin d’une seconde de détermination (regroupement par grandes familles de métiers) leur spécialité professionnelle. Au cours de cette seconde indifférenciée seront essentiellement évaluées des compétences comportementales Cette mesure, outre le fait d’acter  la déprofessionnalisation de la formation qui ne sera plus dispensée que sur 2 ans, préparera des élèves dont le « bon » profil leur permettra  de signer un contrat d’apprentissage.

Élèves et apprentis pourront être dans la même classe : Aussi bien en CAP qu’en Bac pro le mixage des publics et des parcours est acté.

Les contenus d’enseignement seront déterminés par les branches professionnelles avec  l’objectif d’employabilité directe pour les besoins de l’entreprise locale, et non celui d’une formation émancipatrice, à égale dignité de la voie générale et technologique.

Le projet du ministère est en cohérence avec les autres réformes menées dans l’éducation (Parcours Sup, réforme du Lycée Général et Technologique…), et avec la politique d’austérité menée contre les services publics et les postes.

Avec la mise en place de cette voie uniquement tournée vers l’insertion professionnelle, sous contrôle des branches professionnelles via les campus des métiers et les contenus des formations, est décrétée une sous-formation pour un tiers de la jeunesse scolarisée dans cette voie avec la baisse des heures d’enseignements disciplinaires et un appauvrissement à venir des contenus d’enseignement.

 Cette réforme, c’est la destruction historique de la voie professionnelle !

—————————————————————————————————————